Articles

Les liens de la mémoire

C’est à l’atelier « Anima Libri » de Montreuil-Bellay que j’ai appris les bases du métier de relieur durant une année suite à un DEUG d’histoire.

L’année suivante, j’obtiens mon CAP « Art de la Reliure et de la Dorure » au Lycée professionnel Tolbiac avant de suivre une année de formation supplémentaire en « Conservation préventive des documents de bibliothèques et d’archives ».

Mon parcours technique est complémentaire de l’universitaire … à moins que cela ne soit l’inverse … imbriqués l’un dans l’autre, ils sont intimement liés et se sont nourris mutuellement.